L'équipe

Les étudiants

Camille

Maha

Vincent

Victoire

Marie

Zoé

Julie

Viktoria

Anja

Célie

Lucas

L'équipe pédagogique

François Purseigle :

Professeur des universités en sociologie à l’Institut National Polytechnique de Toulouse (ENSAT). Membre de l’UMR INP-INRA Agir. Pendant près de huit ans, ses activités de recherche ont été consacrées à l’étude de l’engagement et du comportement syndical et politique des agriculteurs français. Chercheur associé au Centre de recherches politiques de Sciences po-Paris, il dirige actuellement un programme de recherche ayant pour objectif d’identifier et caractériser les nouvelles formes d’organisations économiques et sociales associées aux agricultures de “firme”.

Il a notamment publié Les Sillons de l’engagement : jeunes agriculteurs et action collective (Paris, L’Harmattan, 2004), Sociologie des mondes agricoles (avec B. Hervieu, Paris, Armand Colin, 2013), et co-dirigé Les mondes agricoles en politique (Paris, Presses de Sciences Po, 2010), L’agriculture en famille : travailler, réinventer, transmettre (EDP Sciences, 2014).

Hélène Bustos :

Après des études d’agronomie, Hélène a choisi la voie de la vulgarisation scientifique en devenant journaliste. En 2009, elle rejoint l’équipe de Transrural initiatives, une revue portée par des mouvements associatifs d’éducation populaire actifs dans le champ du développement rural et agricole. Dans le cadre de l’édition de cette revue, participative et écrite en grande partie par des militants issus de mouvements paysans et ruraux, Hélène assure des activités de formation à l’écriture dont l’objet est de faciliter le passage à l’acte d’écrire, et la mise en mots des idées destinées à être partagées avec autrui.

Pierre Vincenot

Journaliste multimédia et formateur au numérique. Après huit ans d’expérience en presse écrite, radio ou web (Ouest France, Radio France, Le Progrès, 20 Minutes, E24.fr, La Dépêche) il se lance dans la formation et l’accompagnement au numérique. Au fil de ses reportages et rencontres, il note une fracture numérique dans la société. Il en arrive à la conclusion qu’il y a un vrai manque d’éducation dans ce domaine. Des chefs d’entreprise qui ont découvert internet sur le tard, aux adolescents qui sont nés dedans, en passant par les enseignants, les retraités, les salariés, et même des journalistes, les besoins sont nombreux et variés.

En parallèle de son métier de journaliste, il propose donc depuis deux ans des formations autour du web pour des étudiants en journalisme, en sciences politiques, des futurs ingénieurs, des artisans, ou des retraités. Objectif : partager la culture web et réduire un peu la fracture numérique de la société.

Contactez-nous

4 + 13 =

Share This